fbpx

Impulsivité au Travail

Impulsivité au Travail

L’impulsivité se définie par les difficultés d’une personne à réussir à se maîtriser et à contrôler ses émotions. Une personne dite impulsive adopte régulièrement des comportements violents qui se manifestent par des colères et des cris, la personne impulsive ne pense plus aux conséquences de ses actes, et finit par regretter et culpabiliser après, c’est un cercle vicieux qui s’installe.

Il s’agit d’une prédisposition à réagir rapidement, irrationnellement et sans planification à des situations internes ou externes, sans réflexion aux conséquences possibles pour l’individu impulsif ou les autres.

Nous nous focaliserons dans cet article sur l’impulsivité au travail, qui serait responsable de plusieurs conflits en entreprise, avec les collègues de travail ainsi que les supérieurs hiérarchiques.

Ce type de personnalité impulsif se construit dès l’enfance par l’éducation reçue à cet âge là, elle serait aussi responsable de plusieurs troubles à l’âge adulte notamment, les troubles anxieux, les troubles de l’humeur, et les troubles de personnalité d’où la personnalité impulsive, qui aurait  un impact sur la gestion et le contrôle des émotions, ainsi que sur le niveau de tolérance par rapport à la résolution des conflits avec les autres, on parle ici d’intolérance à la frustration acquise en bas âge, ces personnalités ne tolèrent pas l’insatisfaction, n’acceptent pas de ne pas obtenir ce dont elles ont envie et sont toujours à la recherche de sensations différentes tout cela seraient  à l’origine de ces comportements d’impulsivité.

Il est impossible d’évoluer durablement dans un milieu de travail sans pouvoir tolérer un minimum d’insatisfaction. Ces personnes impulsives ont généralement beaucoup de mal à effectuer des concessions ou à discuter calmement, ce qui peut les handicaper gravement dans les relations personnelles et professionnelles.

On distingue un autre cas d’ « impulsivité » qui fait partie des réactions normales d’un individu face à un cumul de problèmes. Ces personnes encaissent et souffrent pendant une longue période jusqu’au jour ou ils explosent pour des raisons totalement futiles, ce qui donnent une image fausse sur eux, et nous permet de juger rapidement son comportement impulsif.

La personne elle-même finit par critiquer son geste et ressent une importante culpabilité.

Il y’aurait également des pathologies physiques comme causes indirectes de cet état d’impulsivité comme :

  • La fatigue,
  • Le dégoût,
  • La perte d’envie de faire des efforts.

Il est essentiel de comprendre aussi que l’état psychique de la personne a une influence sur sa capacité à se contrôler et à accepter les frustrations. La tristesse, la colère ou l’angoisse sont des sentiments qui vont favoriser l’impulsivité.

On ne peut juger une personnalité impulsive que sil y’a une répétition du même comportement de manière régulière comme je l’ai bien précisé, c’est-à-dire, pour chaque problème ou conflit rencontré dans la vie, la personne devient violente.

  1. Les personnes impulsives n’anticipent pas leurs actes :

La personne répond rapidement à ses pulsions sans évaluer tous les éléments qui découleront, parfois, la personne pourrait être aussi agressive avec tout ce qui l’entoure, chercher rapidement la bagarre. Elle peut aussi utiliser la violence envers des personnes.

  1. Une absence d’empathie :

La personne impulsive voit le travail en groupe comme une occasion de se dépasser, comme une situation de défi qui se présente sur le moment. Ces personnes seraient moins sensibles aux difficultés vécues par les collègues, d’où cette absence d’empathie, ils ne se mettent jamais à la place des autres, n’essayent pas de partager leur émotions.

Elles s’exprimeront, au lieu de s’expliquer, car leur objectif c’est de se montrer capable de gérer la situation et les idées. Elles hausseront le ton, auront un langage cru, parfois déplacé.  Certains iront même jusqu’au harcèlement, pour imposer leur point de vue.

On constate des fois, un manque de confiance en soi chez ces personnes, qui les poussent à avoir des comportements impulsifs, qu’ils tentent de camoufler par cette violence que ça soit dans le cas des relations au travail ou d’autres types d’impulsivité.

  1. On distingue plusieurs types d’impulsivité :
  • La violence conjugale, familiale, au travail
  • L’impulsivité sexuelle
  • Les abus (alcool, aliments)
  • Les dépendances (tabac, drogues, jeux)
  • L’endettement personnel (achats compulsifs)
  • La rage au volant

Ecouter ses émotions, prendre du recul sur les situations d’impulsivité, prendre conscience qu’on n’a pas une maîtrise sur tout ce qui se passe, tout ces points sont importants afin de se débarrasser de ce caractère qui vous rend la vie difficile, qui vous crée des problèmes avec vos proches, avec vos collègues et avec vous-même.

Tout cela n’est pas simple à appliquer du jour au lendemain, mais avec un accompagnement psychologique par un thérapeute, vous serez capable de trouver des moyens pour vous en débarrasser, le thérapeute sera là pour vous aider à fixer des objectifs, à changer par consentement votre façon de réagir, de prendre du recul sur les situations qui génèrent cette violence.

Il est important aussi comprendre qu’on vit pas seul dans ce monde, qu’on vit en groupe, et c’est pour cette raison qu’il faudrait s’y adapter, développer de l’empathie et prendre conscience que personne ne pourrait avoir une maîtrise sur tout ce qui l’entoure, ceci ne vous empêcherait pas à partager vos points de vue, ni vos désaccords ou encore à faire des choix.

Add Your Comment

Des questions ?

Consultez notre FAQ

D’autres questions ? envoyez-nous un message