fbpx

Le Harcèlement

Le Harcèlement

On parle de harcèlement lorsque la violence est répétitive, avec une intention de nuire et que la victime se trouve dans l’incapacité de se défendre.

A l’origine du harcèlement il y a un rejet ainsi qu’une violence qui peut découler de préjugés sur le physique ou les origines, la façon de s’habiller ou de parler, etc.

Le harcèlement moral est une violence psychologique qui a pour but direct la destruction de la personne, affectant son état psychique, par le biais d’actes ou de propos agressifs.

Cela peut être :

  • L’utilisation de surnoms dévalorisants,
  • Moqueries, insultes et menaces,
  • Humiliations et chantages
  • Propagations de fausses rumeurs,
  • Pratiques de discrimination et d’exclusion….
Les harceleurs visent généralement, pour se défouler, les personnes fragiles, sensibles, de faible estime de soi, qui n’arrivent pas à se défendre ou trouvent des difficultés à se plaindre aux autres. Les harceleurs ne ressentent aucune pitié envers leurs victimes malgré le degré de souffrance infligée à leur égard.

Il existe plusieurs formes de harcèlements :

  • Le harcèlement moral consiste à nuire à l’équilibre psychologique de la personne et à détruire sa stabilité émotionnelle. C’est la forme de harcèlement la plus courante en milieu professionnel. Elle se manifeste par des actes de dénigrements répétés, des pratiques destinées à isoler la personne, des sanctions injustifiées, voire même des chantages, etc…
=> Vous êtes victime de harcèlement moral. Contactez nos psychologues sur www.psyphone.ma ou appelez-nous au 0529 045 656
  • Le cyber-harcèlement: l’émergence des réseaux sociaux et des nouveaux outils de communication a donné naissance à ce nouveau type de harcèlement qui se manifeste sous différentes formes. Injures, jugements, menaces, propos visant à détériorer le fonctionnement psychique de la personne.
=> Vous êtes victime de cyber-harcèlement. Contactez nos psychologues sur www.psyphone.ma ou appelez-nous au 0529 045 656
  • Le harcèlement sexuel: définit dans le Code Pénal comme étant le fait « d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité, en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante ».
=> Vous êtes victime de harcèlement sexuel. Contactez nos psychologues sur www.psyphone.ma ou appelez-nous au 0529 045 656

Le harcèlement est un phénomène qu’on pourrait retrouver dans divers milieux :

  • Au travail,
  • à l’école
  • ou simplement dans la rue.
1. Le harcèlement au travail

Le harcèlement au travail est un phénomène courant mais qui reste masqué en même temps, par le non-dit et par le silence.

Les personnes souffrent et ne sont pas entendues, soutenues par les autres.

C’est quoi le harcèlement moral ? Quels sont les types de harcèlements ?  Qui sont ces harceleurs ?

Le harcèlement moral pourrait être au sein d’un milieu de travail (abus de hiérarchie ou déstabilisation de la part des autres).

Le harcèlement au travail pourrait regrouper non seulement le harcèlement moral mais aussi sexuel.

Les raisons de ce type de violence sont nombreuses, dans le milieu du travail, on pense souvent à l’abus de pouvoir hiérarchique pour atteindre un but précis qui fait que la victime ne peut pas dire un mot par peur d’être exclue de sa mission de travail, ou encore une violence morale sans aucun objectif. Il s’agit alors souvent de détruire une personne ressentie comme une rival ou de se doter d’un bouc émissaire pour mieux pouvoir se mettre en avant, ou cacher son incompétence, ses faiblesses.

Les victimes de harcèlement partagent  des traits de personnalité  multiples, notamment, une faible estime de soi, un faible sentiment d’auto-efficacité, une instabilité émotionnelle, une passivité, ou encore une faible résistance à l’autorité, ces personnes n’arrivent pas à imposer des limites aux autres, se défendre ou exprimer leur mal.

Face au travail, on retrouve parfois chez ces personnes une forte conscience professionnelle, une grande volonté de bien faire, ils sont ambitieux, ce qui pourrait créer chez leurs collègues une certaine jalousie.

Les personnes qui souffrent de violence morale vivent dans la peur, l’angoisse de retrouver chaque jour ces harceleurs. C’est un cercle vicieux qui s’installe, et qu’il faut dénouer immédiatement pour stopper le harceleur et éviter des situations qui peuvent dégénérer en drame.

=> Vous êtes victime de harcèlement au travail. Contactez nos psychologues sur www.psyphone.ma ou appelez-nous au 0529 045 656

Qui sont ces harceleurs ?

 Il existe plusieurs types de personnalités qui seraient responsables de ce comportement :

  • le paranoïaque
  • le pervers
  • le pervers narcissique
  • le caractériel

Ces personnalités sont caractérisées par leur capacité de manipulation, leur égocentrisme, et aussi leur indifférence,  elles ne se sentent en aucun cas coupables.

Cela dit, d’autres raisons pourraient aussi  pousser des personnes à harceler les autres.

Le pervers sadique prend du plaisir en faisant du mal à autrui. Ce personnage n’existe que par l’acte de soumission qu’il crée chez sa victime. Cette autorité, il la met en place par de la manipulation. Il instrumentalise sa victime, l’abaisse, et l’utilise à sa guise.

C’est une personne qui a une faille au niveau affectif  et qui a un besoin constant de reconnaissance.

Grand enfant dans l’âme, il ne vit que par ses pulsions et n’a aucun recul.

En effet, des caractéristiques individuelles peuvent transformer un individu en harceleur. Tels que la maladie mentale, les difficultés vécues dans l’enfance.

Il est perçu comme « un psychotique sans symptômes » qui trouve son équilibre en déchargeant sur un autre la douleur qu’il ne ressent pas et les contradictions internes qu’il refuse de percevoir.

Il ne fait pas exprès  de faire mal, il fait mal parce qu’il ne sait pas faire autrement pour exister. Ce transfert de douleur lui permet de se valoriser au détriment d’autrui. Cette forme de caractère lunatique relève d’une anxiété profonde.

Cependant il peut faire très mal… Afin de prendre en charge les personnes souffrant de harcèlement, il est important de les comprendre, d’être empathique et en même temps de les soustraire de cette position de victime, qui encourage ces harceleurs à continuer leurs jeux discriminatoires, humiliants, de domination. Le psychologue clinicien les aide à  se détacher de cette relation de soumission entre le harceleur et sa « victime », pour leur permettre ainsi une prise de conscience au niveau de leurs comportements, leur façon de réagir, leurs attitudes, en faisant un travail sur l’estime de soi et sur leurs peurs.

=> Vous vous sentez sous l’emprise d’un pervers. Contactez nos psychologues sur www.psyphone.ma ou appelez-nous au 0529 045 656.
2. Le harcèlement scolaire

Dans un cadre scolaire, le harcèlement peut être commis par un élève ou par un groupe d’élèves. Il se caractérise par la réunion des trois éléments suivants :

  • la violence physique ou mentale : il y a un rapport de domination du harceleur sur l’élève harcelé qui peut générer des violences physiques, insultes, menaces ou humiliations.
  • la répétition : cette violence se produit régulièrement sur une longue période.
  • l’isolement : la victime du harcèlement est isolée du reste des élèves et du corps enseignant, elle est dans l’incapacité de se défendre. Les harceleurs utilisent tous les moyens pour marginaliser l’élève.

L’enfant victime pourrait présenter un certain repli sur lui-même (envie de rester à la maison, mutisme, perte d’intérêt pour les activités qui l’intéressent habituellement) ou au contraire présenter une agressivité (comportements provocants, crises de colère). Des troubles du sommeil et des cauchemars récurrents peuvent être un signe. Le comportement de l’enfant à l’école peut également être un signal d’alerte (absences, chute soudaine des résultats scolaires).

Le harcèlement à l’école peut conduire à l’absentéisme, au décrochage scolaire et à la déscolarisation. Ses conséquences sont aussi psychologiques, pouvant pousser des élèves jusqu’au suicide.

Il est parfois difficile de reconnaître une situation où un élève est harcelé, car le harceleur agit de façon cachée et les formes sous lesquelles le harcèlement se manifeste sont souvent interprétées comme de simples chamailleries d’enfants.

Les adultes ne s’attardent pas toujours ou pas assez sur certains phénomènes de micro-violence, car ils sont considérés comme banal, voire « normaux ».

Le personnel enseignant et la direction de l’établissement sont les premières personnes à qui parler en cas de harcèlement scolaire.

Un suivi psychologique est également recommandé pour l’élève harcelé, car il est nécessaire qu’il fasse un travail pour qu’il se débarrasse de son sentiment de honte et de culpabilité, sentiment qui accompagne souvent les victimes de harcèlement, et qu’il retrouve confiance en soi et estime de soi.

=> Vous êtes victime de harcèlement scolaire. Contactez nos psychologues sur www.psyphone.ma ou appelez-nous au 0529 045 656
3. Le harcèlement de rue

Dans notre société, plusieurs personnes sont victimes de harcèlement dans les espaces publics, qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes, portant atteinte à leur dignité et/ou intégrité physique en raison de leur sexe, genre ou orientation sexuelle.

Ce type de harcèlement peut se manifester de diverses manières :

Des propos intimidants, dénigrants, visant à rabaisser et humilier la personne sont les moyens utilisés par le harceleur afin d’obtenir la réaction souhaitée par ce dernier. C’est ce qu’on appelle le harcèlement moral.

On retrouve aussi un autre type qui se manifeste par des sifflements insistants, des propos à connotation sexuelle, des insultes, des  attouchements non consentis, etc. C’est ce qu’on appelle le harcèlement sexuel.

Il n’existe pas de profil psychologique type du harceleur.

Mais on peut distinguer trois grandes structures :

  • Le pervers, qui éprouve une jouissance sadique à harceler.
  • Le narcissique, qui ne pense qu’à son propre plaisir, transgressant toutes limites.
  • L’impuissant, qui a un besoin constant de rabaisser afin de réaffirmer son moi narcissiquement appauvri.

Les croyances, traditions et culture patriarcale sont aussi des facteurs à prendre en compte : dans notre  culture les hommes peuvent penser qu’ils disposent du corps des femmes comme ils l’entendent.

Une chose importante est d’avoir conscience que la victime n’est en rien responsable, que ce soit dans le choix de sa tenue ou le chemin qu’elle emprunte. Le travail du psychologue clinicien va donc consister à aider la personne à en prendre conscience et à la déculpabiliser, et l’aider à retrouver confiance et estime de soi.

=> Vous êtes victime de harcèlement de rue. Contactez nos psychologues sur www.psyphone.ma ou appelez-nous au 0529 045 656

Add Your Comment

Des questions ?

Consultez notre FAQ

D’autres questions ? envoyez-nous un message